• Dr.mère.2mômes

Apprenti écolo-minimaliste: le commencement

Mis à jour : 13 juil. 2020

Pour faire le changement vers une vie plus simple, il nous faut sans doute un point de départ . Aussi simple et banal qu’il soit, un petit changement peut faire une grande différence sur le long terme.

Pour commencer, il suffit de se lancer et de continuer à s’améliorer jour après jour. La simplicité ne veut pas dire la facilité, passer d’un état de consommation à un autre, va prendre le temps que ça prendra une telle transformation, mais au moins, ça sera fait.


Comment faire le « switch » vers une consommation éco-minimaliste?


Ma petite experience

J’ai fait l’expérience à plusieurs reprises, dans différents domaines, j’étais convaincu que ma vie serait plus simple si je l’épure encore plus. Je suis toujours une apprentie, j’essaye d’améliorer mon quotidien en tant que consommatrice. J’avoue qu’au début, c’était tout un défi pour réinitialiser mes habitudes et apprendre à éviter toutes sortes d’invitations à la surconsommation. Avec le temps, on remarque que ce n'est pas qu’un simple changement d’habitudes, mais un début de changement vers un monde meilleur.


Dans cet article, je m’adresse à ceux qui souhaitent faire des progrès et commencer à changer leur manière de consommer. C’est un petit coup de pouce de motivation pour commencer votre chemin vers une vie plus légère.


Je ne doute pas que plusieurs d’entre vous ont l’intention de le faire, mais pour plusieurs raisons, ils remettent ça au lendemain, puis au mois prochain, puis ça tombe dans les oubliettes. Faites-en un pas à la fois, c’est plus simple et peu décourageant.


Commençons!


Le tout premier pas consiste à faire le bilan de notre consommation actuelle. Le bilan se fait dans plusieurs aspects de notre vie, la maison, l’épicerie, le bureau...

Il existe toujours un élément déclencheur, à vous de le transformer en élément motivateur.

Si on prenait l’exemple de la maison , le désencombrement était le tri le plus lent chez nous. Si vous développez des sentiments d’attachement pour vos acquisitions, vos maisons regorgent certainement d’objets qui vous tiennent à cœur.

On va peut être tarder à se rendre compte, que cela ne s’arrêtera jamais. Quels que soient les pieds carrés qu'on occupera, on  va toujours penser qu'on manque d’espace.


Actions à prendre

Au début, il faut lister les objets que l’on a, et surtout ceux qu’on n’utilise pas sur une base régulière. La meilleure façon de faire le tri est de les classer, exemple: chambres, salle de bain, cuisine...

Après avoir fait nos listes bien catégorisées, il faut décider quels sont les objets qui vont avoir une seconde vie ailleurs, et ceux qui vont être essentiels.

Tout ça doit se faire tranquillement, à notre rythme et selon vos moyens. mais surtout, Éviter le stress !


Exemple de la salle de bain

Dans une salle de bain, on pense avoir besoin d’une multitude de produits : une panoplie de produits cosmétiques, des produits de nettoyage, des rasoirs. etc.

Pour commencer, on remplace tout ce qui est «jetable» par des objets «durables» et écologiques.

Cependant, on peut supprimer et remplacer les objets suivants :

1— Les rasoirs jetables

2— Les éponges de bain synthétiques

3— Les disques démaquillants jetables

4— Les cotons-tiges jetables

5— Les emballages des différents cosmétiques


Exemples d’alternatives efficaces et durables


Il existe sur le marché des alternatives écologiques pour presque tout. Cette petite liste de suggestions, peut vous servir à faire les premiers choix vers une salle de bain écolo-minimaliste, tout en restant pratique et efficace.

On peut appliquer le même exemple, sur les autres pièces de la maison.


1 — Les rasoirs en acier inoxydable

Ils sont nettement plus écologiques, moins chers (sur le long terme), et aussi efficaces que les rasoirs jetables. La seule partie qu’il faut changer à chaque fois c’est les lames.


2— Les éponges naturelles

Il existe deux sortes d’éponges naturelles : marines ou végétales. Les éponges végétales loofa peuvent se faire pousser dans nos potagers.


3— Les disques démaquillants réutilisables

Certains d’entre nous pensent que le coton est écologique. Oui ça reste mieux que le plastique, mais sa fabrication est très polluante, et le produit fini est très loin d’être naturel ou écologique. Ceci s’applique sur la majorité des produits transformés.

Pour essayer de faire au mieux, on peut opter pour des disques en bambou biologique lavables. Ils sont doux, efficaces et réutilisables pour plusieurs tâches.


4— Les cotons-tiges réutilisables

Mis à part, le boitier en plastique dans lequel ils sont vendus, les cotons — tiges en silicone sont le coup de cœur de notre famille. Ça réduit énormément notre consommation. Rien à dire !


5— Fabriquer des produits maison, acheter en vrac

La première suggestion reste celle d’apprendre à faire les produits cosmétiques, nettoyants à la maison. Je ne peux énumérer les avantages que cela a sur l’environnement, le budget, la santé. Mais sachez que vous ne le regretterai jamais.  

Je vous partagerai quelques recettes faciles à réaliser prochainement, promis!


Si cela s’avère impossible, il sera préférable d’acheter vos produits en vrac, de recycler vos contenants et de minimiser l’achat de différentes sortes de produits.


Pensons aux générations futures

J’avoue que le fait d’être maman, m’a mis plus de pression pour diminuer considérablement ma consommation. Cela m’a permis de bien réfléchir sur l’exemple que je veux donner à mes enfants : les futurs adultes de ce monde.

Pour ce dernier point, que vous soyez parent ou pas, je vous laisse faire vos réflexions sur ce que nous, les adultes d'aujourd'hui allons léguer aux générations futures.

Comment va-t-on les aider à être des citoyens consciencieux, responsables, soucieux de préserver leur environnement ?

Si cela vous parle, faites-nous part de vos avis sur le sujet.


Bonnes réflexions !


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
Abonnez-vous à notre infolettre

©2020 par Mon Paradis Bio